Amélioration de la cartographie nationale des formations en sciences de l’information et des bibliothèques, création d’un observatoire des métiers

Soumis par lfie le jeu 22/06/2017 - 08:46

 

Comme nous l’avons montré en divers points de ce rapport, la DES continue à travailler activement sur les questions de compétences professionnelles et d’adéquation des formations à des métiers en constante évolution :
– élaboration de référentiels de compétences pour les formations de l’Enssib, en lien avec les référentiels professionnels existants ;
– traduction de formations en blocs de compétences ;
– création de conseils de perfectionnement ou de conseils des professionnels, dans lesquels les questions d’évolution des métiers sont abordées ;
– élaboration du dossier d’attribution du grade de master au diplôme de conservateur ;
– mise en place de processus de labellisation de formations ;
– participation au groupe de travail animé par Médial portant sur une certification de compétences de bibliothécaire formateur.

L’équipe de la DES participe à de nombreux congrès et journées d’études au cours desquels l’évolution des métiers et des formations est discutée. Cela alimente sa réflexion. En 2017 :
– Journées annuelles des directeurs de bibliothèques universitaires et des responsables de l’information scientifique et technique des organismes de recherche DIRBUIST, 1 et 2 février, Paris
– Congrès de l’ABF, 15-17 juin, Paris
– Congrès de l’IFLA, 15-25 août, Wroclaw (Pologne)
– Congrès de l’ADBDP, 19 septembre, Strasbourg
– Journées d’étude de la Bibliothèque publique d’information intitulée Biblio 2057 des 16 et 17 octobre
– Congrès de l’ADBU, 18 et 19 octobre, Lille
– Demi-journée MESRI/ADBU sur la gestion des données de la recherche, 21 novembre, Paris.

Nathalie Marcerou-Ramel prend part aux travaux de la brique 9 « formation, compétences et usages » de la Bibliothèque scientifique numérique (BSN), groupe animé par Michel Roland (Urfist de Nice) et Joanna Janik (DIST du CNRS). BSN cédera la place, en 2018, au Comité pour la Science Ouverte, dans lequel l’Enssib devra s’impliquer : un des quatre collèges de ce CoSO portera sur les questions de compétences et de formations.
En 2017 a émergé le projet, porté en France par Cécile Swiatek (Université Paris 2 Assas et ADBU), de créer un groupe de travail sur les compétences liées au numérique (le Digital Skills of Library Staff Members and Researchers WG) au sein de la Ligue européenne des bibliothèques de recherche, LIBER. Un groupe similaire a existé, en 2010-2012 (David Aymonin, puis N. Marcerou-Ramel l’ont successivement piloté), avant d’être supprimé. La nouvelle stratégie pluriannuelle de LIBER a offert un terrain favorable pour recréer ce groupe de travail, toujours aussi nécessaire. Ce groupe sera opérationnel en 2018 ; il sera piloté par C. Swiatek et Susanne Dalsgaard Krag (Aarhus University). L’Enssib a confirmé son engagement institutionnel dans ce groupe de travail le 20 octobre 2017.
À cela, il convient d’ajouter les formations suivies par certains membres de la DES sur les référentiels de compétences ou encore leurs publications personnelles en matière d’évolution des métiers. Mais il faut noter, au final, que l’année 2017 aura laissé peu de temps à la DES pour soumettre à la direction de l’Enssib un véritable projet d’observatoire des métiers, qui lui tient pourtant à cœur.