Développement d’une ingénierie de formation performante, autour de l’innovation pédagogique

Soumis par lfie le jeu 22/06/2017 - 08:44

 

Afin de coordonner et centraliser les projets en lien avec l’innovation pédagogique, une chargée de projets « Innovation pédagogique » a été désignée au sein de la DES. Il s’agit de la responsable du pôle « Formation à distance », Claire Gaillard.

Vers la création d’une cellule de soutien à l’innovation pédagogique

L’Enssib a accueilli, de février à mars 2017, trois étudiants en deuxième année de master « Management de l’innovation » à l’IAE de Grenoble. Ils ont travaillé à un projet de création d’une cellule chargée de soutenir l’innovation pédagogique à l’Enssib. Complexe, étant donné les moyens humains et matériels qu’il exige, le travail de création et de configuration de cette cellule d’innovation pédagogique est appelé à se poursuivre en 2018.
Une demande de moyens financiers destinés à soutenir ce projet a été portée avec succès par l’Enssib auprès du MESRI-DISTRD et de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Des espaces repensés pour des usages pédagogiques renouvelés

En avril 2017, un groupe de travail constitué de volontaires émanant des différentes directions de l’École a été constitué. Après avoir mené une analyse précise des attentes et des besoins de la communauté enseignante et des publics formés, il a procédé à des « Learning expeditions » (visites de réalisations correspondant à ce vers quoi le groupe de travail souhaitait tendre) dans divers types d’établissements. Les membres ont poursuivi par ailleurs leurs activités de formation et de partages d’expérience sur des initiatives d’enseignement innovantes. À partir de ce matériau, ils ont élaboré une proposition de réaménagement pour trois salles de l’École : une grande salle située au rez-de-chaussée, une petite salle située au premier étage et un carrel de la bibliothèque. Ils ont rédigé un cahier des charges validé par la direction de l’École et présenté au conseil d’administration. Un marché public à procédure adaptée a été ouvert pour la réalisation des différents travaux impliqués par les réaménagements envisagés.

Les trois espaces pédagogiques rénovés ont vu le jour en janvier 2018.

La formation à distance dans les formations initiales

Qu’il s’agisse des formations de fonctionnaires ou de masters, 2017 voit la modalité distancielle infiltrer toutes les maquettes de formation, sous la forme de cours, voire d’options évaluées. Les sujets concernés sont notamment la politique documentaire (DCB, FIBE), la communication (DCB, FIBE, PBD), la formation des usagers (DCB, FIBE, PBD), ou encore le catalogage (DCB).
À noter par ailleurs des initiatives enseignantes telles que l’UE PUN4 Économie du Web/Économie du document portée par Benoît Epron. Ce cours se déroule entièrement en ligne. Il est proposé en commun dans les parcours de master Architecture de l’information de l’ENS de Lyon et Publication numérique de l’Enssib.

La formation des étudiants du diplôme d’établissement de « Cadre opérationnel des bibliothèques et de la documentation » (COBD)

Le diplôme d’établissement COBD demeure un diplôme attractif, en dépit d’une baisse sensible du nombre de dossiers reçus, lors de la campagne ­d’admission 2017 (nous avons déjà abordé, dans le paragraphe consacré aux masters, les difficultés rencontrées en 2017 et nous avons tenté de les expliquer). Il trouve son public auprès de professionnels en poste souhaitant obtenir un diplôme ou de personnes en reconversion professionnelle dans le domaine des bibliothèques et de la documentation.

Pour conforter la visibilité et la reconnaissance de ce diplôme, le travail engagé en 2016 autour de l’inscription au RNCP de la formation a été poursuivi : il pourrait aboutir en 2018.

L’année 2017 a vu la sortie de la promotion COBD 2016 et le début de la formation pour la promotion COBD 2017. C’est la promotion COBD 2016 qui est ici étudiée.

Composition et caractéristiques de la promotion

Sur les 23 candidats retenus hors formation des bibliothécaires, 14 étudiants se sont finalement inscrits, auxquels il faut ajouter un bibliothécaire stagiaire suivant également la formation de FIBE 06. Une étudiante a démissionné en cours d’année : lauréate du concours de bibliothécaire territorial, elle a obtenu un poste dans une collectivité. Pour information, cette étudiante s’est réinscrite l’année suivante afin de terminer son diplôme. Cet exemple montre que le COBD peut aussi jouer un rôle de diplôme professionnel pour des filières et des corps qui ne disposent pas de formation post-concours.
Les profils des étudiants demeurent divers même si tous avaient déjà travaillé ou réalisé un stage en bibliothèque. Plusieurs étudiants, en responsabilité dans une bibliothèque ou un centre de documentation, cherchaient par ­l’obtention de ce diplôme à renouveler leurs pratiques professionnelles et valider des compétences acquises souvent par la pratique. Trois étudiantes passaient les concours des bibliothèques et de la documentation. Une étudiante était d’origine étrangère (Italie).
Encore une fois, les échanges via la plate-forme, comme les travaux en groupes et à distance, ont permis de renforcer le lien entre les étudiants. Le rôle du tuteur pédagogique, chargé du suivi des élèves et des liens avec les responsables pédagogiques, se voit ici d’autant souligné et renforcé.

Éléments pédagogiques

Peu de changements ont été apportés au déroulé de la formation par rapport à l’année précédente. Les enseignements demeurent construits autour de contenus multimédias, d’exercices en ligne, d’activités scénarisées et d’apports spécifiques dans des séances de web conférences ou via un forum. Certains étudiants ont semblé rencontrer certains problèmes techniques et il a été décidé de mieux décrire, lors de la procédure de candidature de l’année suivante, le prérequis de matériels nécessaires pour suivre cette formation, notamment le besoin de disposer d’un casque et d’un micro pour participer activement lors des séances communes. L’accompagnement technique proposé par le tuteur pédagogique sera également renforcé.
Néanmoins, les évaluations soulignent combien certains modules peuvent commencer à dater et, en dépit des mises à jour régulières de la part des responsables scientifiques, un programme de modernisation, voire de refonte des modules est en cours d’élaboration, sur plusieurs années, conjointement avec la responsable du pôle « Formation à distance ». Il sera présenté au Conseil de perfectionnement du diplôme.

Stages

Les étudiants en COBD doivent effectuer un stage de quatre semaines minimum dans une bibliothèque ou un centre de documentation. La plupart des stages se sont déroulés en bibliothèque territoriale : huit étudiants sur quatorze (suite à une démission en cours d’année), contre trois en SCD, un à la BnF et un dans un musée. Trois étudiantes ont effectué leur stage dans leur propre établissement de rattachement : une possibilité offerte, dans une formation principalement à distance, pour permettre aux étudiants de concilier une activité professionnelle et cette année d’études. Un stage s’est déroulé en Allemagne.

Quelques missions de stage :
– participation à l’élaboration du projet scientifique, culturel, éducatif et sociale de la Maison des Savoirs (PSCE) à la Maison des Savoirs d’Agde ;
– préconisations pour la mise en œuvre d’une politique d’acquisition mutualisée sur le réseau des médiathèques de Bron ;
– mise en place de visites de classe centrées sur l’accès aux ressources numériques de la bibliothèque auprès du public scolaire à Tübingen (Allemagne) ;
– définir un plan de désherbage pour les collections de langue et littérature italiennes de la bibliothèque d’étude (Haut-de-Jardin) et de la bibliothèque de recherche (Rez-de-Jardin) de la BnF ;
– mise en valeur du fonds de cartes postales anciennes numérisées au centre de documentation du Musée de la Corse ;
– définir des axes de travail prioritaires, voire des actions concrètes à développer à court et moyen terme, pour répondre au mieux aux besoins des publics en difficultés sociales ou psychiques à la médiathèque municipale de Mâcon ;
– préconisations pour une offre de formation à l’open access pour les enseignants-chercheurs de l’Université de Strasbourg.

À l’issue de l’année de formation, tous les étudiants ont obtenu leur diplôme.