Mise en place d’outils d’évaluation et de suivi de la qualité des formations et des enseignements

Soumis par lfie le jeu 22/06/2017 - 08:45

 

S’il n’a pas été possible, dès 2017, d’engager la création systématique des syllabi des formations et des conseils de perfectionnement des différents diplômes, ce qui reste pourtant, de manière claire, un objectif essentiel pour la DES, le chantier lancé en 2016 sur les référentiels de compétences et sur la publication des diplômes de master et de COBD au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) s’est poursuivi. Il est piloté par Adèle Sini-Guignard.

Procédures d’inscription des masters et du COBD au RNCP

L’année 2017 a vu se poursuivre l’instruction des procédures d’inscription au RNCP pour les deux modes d’inscription possibles : inscription de droit pour les masters et inscription sur demande pour le diplôme du COBD.

Inscription de droit pour les diplômes de master

Cinq fiches de master, une pour chaque parcours porté par l’Enssib, avaient été créées en 2016 :
– Cultures de l’écrit et de l’image (CEI, fiche n° 27590) ;
– Archives numériques (ARN, fiche n° 27605) ;
– Politique des bibliothèques et de la documentation (PBD, fiche n° 27583) ;
– Publication numérique (PUN, fiche n° 27603) ;
– Sciences de l’information et des bibliothèques – Information scientifique et technique (SIBIST, fiche n° 27604).

La Commission nationale des certifications professionnelles (CNCP) demande désormais que la rédaction des fiches de master reste au niveau de la mention, les parcours étant détaillés dans la fiche globale du master. La demande d’inscription de droit a donc été modifiée et deux fiches sont en attente de publication :
– master « Histoire, civilisation, patrimoine », comprenant un seul parcours Cultures de l’écrit et de l’image ;
– master « Sciences de l’information et des bibliothèques », comprenant quatre parcours : Archives numériques, Politique des bibliothèques et de la documentation, Publication numérique, Information scientifique et technique.

En parallèle, l’Enssib et Lyon 1 ont contribué à rédiger une première, puis une deuxième version, de la future fiche nationale de la mention Sciences de l’information et des bibliothèques, dans le cadre d’une opération portée par le MESRI intitulée Master’s chain. La fiche finale n’a pas encore été produite et diffusée.

Inscription sur demande pour le diplôme de Cadre opérationnel des bibliothèques et de la documentation (COBD)

Pour permettre l’inscription du COBD au RNCP, les référentiels d’activité et de certification rédigés « en compétences », intégrant la réorganisation de la formation en blocs de compétences, ont été produits.

Dans ce processus complexe – peu de diplômes d’établissement sont inscrits au RNCP –, l’Enssib a reçu une aide déterminante de la part de la correspondante CNCP pour la région Auvergne Rhône-Alpes, Madame Besler. Le diplôme du COBD s’articule désormais autour de compétences rassemblées en trois grands blocs.

Bloc de compétences n° 1 : management d’une structure documentaire
– Gérer un projet
– Gérer une équipe
– Communiquer
Bloc de compétences n° 2 : élaboration d’une offre de services
– Concevoir et mettre en œuvre des services au public
– Rechercher et transmettre l’information
– Former les différents publics
Bloc de compétences n° 3 : gestions des collections et des ressources numériques
– Gérer et communiquer les collections (patrimoniales ou non)
– Gérer des ressources numériques

Création des conseils de perfectionnement

Le Conseil des professionnels du DCB

Dans le cadre de la réforme du diplôme de conservateur des bibliothèques, un Conseil des professionnels a été créé en septembre 2017. Présidé par le doyen de l’Inspection générale des bibliothèques, Benoît Lecoq, ce conseil a pour objectifs :
– d’être ouvert aux communautés professionnelles et de pratiques ;
– d’éclairer l’équipe pédagogique de l’Enssib sur la situation actuelle et la prospective des emplois et fonctions confiés aux conservateurs de bibliothèques ;
– de faire remonter les attentes et les besoins des employeurs ;
– de faciliter la communication entre les responsables du diplôme et le tissu professionnel concerné ;
– d’aider à mettre en place une démarche compétences et de participer à la constitution du référentiel de formation du diplôme.
Le Conseil soumet des recommandations et des appréciations à l’Enssib, au vu des éléments que cette dernière lui a communiqués, en lien avec les axes stratégiques de l’établissement.

Ce conseil se réunit une fois par an en fin de formation pour analyser les aspects pédagogiques, une fois tous les deux ans pour aborder les aspects stratégiques. Des réunions supplémentaires peuvent être organisées en fonction des besoins soulevés lors des échanges.
Siègent de droit au sein du Conseil des professionnels :
– le président du Conseil des professionnels, Benoît Lecoq ;
– le directeur de l’Enssib, Yves Alix ;
– la directrice des études et des stages, Nathalie Marcerou-Ramel ;
– le responsable du diplôme, Thomas Chaimbault-Petitjean.
Siègent également au Conseil des professionnels en 2017 : Emmanuel Aziza, (réseau des bibliothèques de la Ville de Paris), Fabrice Boyer (représentant désigné par l’ABF), Malik Diallo (représentant désigné par l’ADBGV), Gilles Éboli (Bibliothèque municipale de Lyon), Romain Féret (Université des sciences et technologies de Lille 1), Christophe Pérales (président de l’ADBU), Marie-Françoise Defosse (PAST, Enssib), Dominique Varry (professeur des universités, Enssib), Anne Pasquignon (Bibliothèque nationale de France), Nathalie Berriau (présidente de l’ADBS), Isabelle Eleuche (bibliothèque de l’Université Claude Bernard Lyon 1), Alexandre Witkowsky (coordinateur pédagogique, Enssib), Adèle Sini-Guignard (conservateur, Enssib).