Rayonnement

Soumis par lfie le jeu 22/06/2017 - 15:10

Communication

 

Réseaux sociaux

L’Enssib est présente de manière active sur trois réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Linkedin. Ces comptes sont à mieux coordonner avec ceux du BBF. Vimeo et Viadeo ne sont plus alimentés.

 

Site internet

Les deux rubriques les plus consultées sont la Bibliothèque numérique (53 %) et les Services (32 % des consultations) – deux espaces producteurs de ­contenus nouveaux, les autres étant davantage informatifs et statiques.
88 % des visites proviennent de France (83,5 % en 2015). Il est en revanche intéressant de noter que les pays francophones viennent après les anglophones pour les consultations depuis l’étranger. Pour les visites consécutives à des sites référents (148 000 environ), outre l’importance du site Indeed (recherche d’emploi), on note également la présence d’outils de veille (Netvibes, Feedly, Scoop.it…), des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Agorabib…) et de sites professionnels et institutionnels (les deux ministères MESR et MCC, BBF, ABF…).
Les consultations sur terminaux mobiles (smartphones et tablettes) représentent en moyenne 19,9 % des consultations pour l’année 2016. L’augmentation continue relevée les dernières années se confirme : le taux de 2016 est en nette augmentation par rapport à 2015 (14,5 %) et 2014 (9 %), notamment au 2e ­semestre.

 

Coopération

Plateforme des projets

L’année 2016 a été marquée par l’ouverture d’un nouveau service en avril : la « Plateforme des projets », avec l’intention de permettre à l’Enssib un meilleur ajustement de son offre de services et de sa programmation aux besoins réels des professionnels. Chaque établissement de type bibliothèque ou centre de documentation français peut déposer un projet, quels qu’en soient la portée, les objectifs, les moyens mis en œuvre, la thématique concernée. Ce dispositif offre une visibilité sous forme de cartographie des projets en cours ou déjà réalisés, facilitant ainsi les échanges directs entre professionnels autour de projets convergents.
L’Enssib fournit également un appui documentaire pour les projets en cours, gradués en fonction de l’état de l’expertise et des ressources disponibles. 17 projets ont été déposés et mis en ligne en 2016.

 

Diffusion

En 2016, les Presses de l’Enssib ont été présentes au congrès de l’ABF (Clermont-Ferrand), au congrès de l’ADBU (Nice), au salon d’Alger et à celui de Genève. Et aussi à certains événements de l’Enssib : Bobcatss, Estivales, Rencontres Henri-Jean Martin.

 

Publications

Presses de l’Enssib

L’année 2016 a été marquée par le développement important de la production des Presses, avec une augmentation du nombre de nouveautés (de 7 à 11) et de collections vivantes (de 2 à 3). La politique éditoriale des presses s’organise dorénavant autour de trois collections et deux axes complémentaires : l’un plus théorique (collection « Papiers »), l’autre plus pratique (collection « La Boîte à outils »). Une nouvelle collection purement numérique et gratuite, appelée « La Numérique », s’est progressivement organisée et visant un volume de publication de trois à quatre ouvrages par an.

 

Collection « Papiers » (3 nouveautés)

Les bibliothèques des princesses de Navarre au XVe siècle, Damien Plantey, mars 2016
Lectures numériques, Paul Gaudric, Gérard Mauger, Xavier Zunigo, Christophe Evans, juillet 2016 (ouvrage Papiers – Bibliothèque publique d’information)
La recherche dans les institutions patrimoniales, Mélanie Roustant et Anne Monjaret, juillet 2016

 

Collection « La Boîte à outils » (4 nouveautés)

Médiatiser la science en bibliothèque, Justine Ancelin (dir.), BAO #35, janvier 2016
Repenser le fonds local et régional en bibliothèque, Claire Haquet et Bernard Huchet (dir.), BàO#36, juillet 2016
Évaluer la bibliothèque par les mesures d’impact, Cécile Touitou (dir.), BAO #37, septembre 2016
Mutualiser les pratiques documentaires, Jérôme Pouchol (dir.), BAO #38, novembre 2016

 

Collection « La Numérique » (4 nouveautés)

Publics et acteurs du livre de jeunesse : regards croisés, Corinne Absensour et Bertrand Legendre, mars 2016
Une voix qui manque toujours : journées d’hommage à Jean Gattégno, Thierry Ermakoff (dir.), septembre 2016
Utile, utilisable, désirable, Amanda Etches et Aaron Schmidt, octobre 2016 (1 084 téléchargements)
L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international, Hans Dillaert et Benoît Epron (dir.), novembre 2016. (223 téléchargements)

Depuis 2011, chaque nouveauté payante est accompagnée d’une version numérique.
Les 7 nouveautés imprimées et payantes ont donc été déclinées en version numérique (PDF), vendue 60 % du prix de l’imprimé.
Les 4 nouveautés numériques gratuites de « La Numérique » sont disponibles à la fois en PDF et en ePub.

Les Presses de l’Enssib proposent également une douzaine d’ouvrages plus anciens (le plus souvent épuisés) en format numérique gratuit (PDF). Par ailleurs, la BAO #38 a fait l’objet d’une version en ligne disponible début 2017, afin de poursuivre l’expérimentation initiée avec la version HTML de la BAO #25 et du Roubaud en 2012.

Au total, fin 2016, le catalogue propose donc 42 ouvrages numériques : 21 gratuits et 21 payants, selon 3 formats combinés : PDF, ePub, HTML.

 

Bulletin des bibliothèques de France (BBF)

Le BBF est une revue trimestrielle consacrée au monde des bibliothèques, du livre, des sciences de l’information et de la culture.
Il joue un rôle majeur dans la formation et l’information des professionnels.
Il se fixe pour objectif de toucher tous les lecteurs intéressés par ces thématiques culturelles.
La politique éditoriale du BBF est établie par l’équipe de rédaction, avec la participation d’un comité de rédaction et du conseil scientifique de l’Enssib. Un réseau de correspondants étrangers participe à la recherche d’auteurs potentiels sur les thématiques des dossiers.
Les auteurs des articles publiés dans le BBF sont des professionnels des bibliothèques et de la documentation, de la culture, des médias et de l’édition, des chercheurs et des responsables politiques ou administratifs…
La revue comporte une édition imprimée et une édition en ligne qui ne sont pas homothétiques. En 2016, sont parus les trois numéros thématiques suivants :
– « Culture : et si on parlait d’argent ? », BBF n° 8, avril 2016
– « Collections en perspectives », BBF n° 9, juillet 2016
– « Polar», BBF n° 10, novembre 2016

 

Interventions et publications de recherche

Publications professionnelles et de recherche

Ouverture du carnet de recherche DLIS | Digital Libraries & Information Sciences en mai 2016.
Ce carnet est placé sous la coresponsabilité éditoriale d’un conservateur du service EnssibLab et de deux enseignants-chercheurs en SIC, pour débattre des sciences de l’information et des bibliothèques au défi du numérique avec tous les acteurs concernés : chercheurs, bibliothécaires, ingénieurs, designers, etc.
Depuis son ouverture, le carnet de ­recherche a comptabilisé 47 000 visites avec une diffusion privilégiée aux États-Unis, premier pays à consulter les pages du carnet – devant la France ! – notamment grâce aux articles rédigés en ­anglais par des chercheurs étrangers invités.
De plus, le compte Twitter du carnet
(@carnetdlis) comptabilise 600 abonnés, dont plusieurs comptes majeurs des SIC, des bibliothèques et des humanités numériques. Sur les 96 articles publiés et les 405 tweets diffusés depuis son ouverture, le compte Twitter @carnetdlis a comptabilisé plus de 175 000 partages.
Publication de 16 « billets d’EnssibLab », articles de synthèse ou entretiens avec un acteur important sur la scène actuelle des innovations numériques en bibliothèques. Les thématiques abordées ont porté sur les questions des données et des usages, des évolutions des métiers du livre, de la co-construction des savoirs, du Libre en bibliothèques, du prêt numérique, des espaces, offres et accès à l’heure de la dématérialisation et des médiations associées à la lecture numérique jeunesse. Ces billets ont été consultés plus de 18 000 fois au cours de l’année.
Article de Catherine Muller paru en juin 2016 dans la revue de l’ADBS, I2D – Information, données & documents (2016/2, volume 53) sur les enjeux professionnels communs entre les sciences de l’information et les humanités numériques : « Professionnels de l’information et humanités numériques : compétences, formation, métier ».
Article de Catherine Muller paru en décembre 2016 dans le Bulletin des bibliothèques de France sur les méthodes de Design UX en bibliothèque : « Des services vraiment orientés usager ? Méthodes de Design UX en bibliothèque – Retour sur la journée d’étude du congrès ADBU 2016 ».

 

Abécédaire des Mondes lettrés

Cette application en ligne se veut un prolongement du travail amorcé par Christian Jacob dans l’ouvrage paru en 2012 aux Presses de l’Enssib, Imaginaire des Bibliothèques : « Mondes lettrés : fragments d’un abécédaire », poursuivant ce dictionnaire inachevé de manière collaborative, interactive et sous forme de graphe de données, en l’enrichissant des contributions d’une communauté de spécialistes des lieux de savoir. L’objet obtenu propose à la fois un modèle éditorial novateur et un outil numérique d’écriture polyphonique innovant.
Ce projet éditorial se place au carrefour des ambitions de l’Enssib concernant la diffusion des savoirs, la recherche et l’innovation, et témoigne des capacités de l’école à mener des projets innovants dans son domaine en rassemblant des compétences diverses.

 

HyperOtlet

Participation au projet de recherche pluridisciplinaire « HyperOtlet », proposé à l’ANR en 2016 (pré-proposition retenue)
Ce projet, piloté par le Centre Maurice Halbwachs (CNRS-EHESS-ENS) en collaboration avec le laboratoire de recherche MICA (Université Bordeaux), le MUNDANEUM et la MSH-Nord, porte sur une œuvre majeure de l’histoire de la documentation, le Traité de la documentation de Paul Otlet.
Son architecture technique d’information s’appuiera sur le socle de base du prototype Abécédaire des Mondes lettrés développé par l’Enssib.